Pub du grenier: Une belle collec’ de Bâtons de joie

Joysticks Quickjoy
Pub QuickJoy, Mars 1991 (cliquez pour agrandir)

Ré-ouvrons Ramburger sur une note subtile, comme l’indique notre titre délicat: le cas douloureux de la disparition des Joysticks. Jadis rois des Contrôleurs, les Joysticks ont disparu d’un coup, un peu comme les dinosaures, mais contrairement à ces derniers on connait les coupables: Nintendo, Sega et Sony.
Nos « manettes de jeu » ont connu une évolution spectaculaire, depuis l’étrange boitier de la Colecovision (avec son clavier intégré qui le fait ressembler à un téléphone) jusqu’à la célèbre Speedking de Konix et son ergonomie incroyable qui en fit le stick privilégié des Ataristes et Amigaïstes, en passant par tout un fatras de bidules sans fil ou cent boutons de la société QuickJoy (un nom de firme qu’on pourrait traduire en français par Ejaculation Précoce –on vous avait prévenu qu’on ferait dans la finesse aujourd’hui-). Coté modèles QuickJoy nous en donne pour notre argent: Modèle Supercharger, Jet Fighter ou Megaboard, ça envoi le bois !
Aujourd’hui on ne croise plus les Joysticks que sur les bornes d’arcade, chez les amateurs de simulateurs de vol et les pros de certains jeux de baston, les derniers vrais hommes qui savent encore empoigner un manche. Hum.

Comments

  1. avatar silvergroover says:

    Oh non mais trop beau! Le Quickjoy 3, mon compagnon d’antan!! Je verse une larmiche…

  2. avatar silvergroover says:

    Et Konix Navigator et Speedking aussi! Raaa, la bouffée de nostalgie.

Speak Your Mind

*