Pub du grenier: SOS Joueurs Battus


Pub Tecmo, Juillet 1998 (cliquez pour agrandir)

Sujet grave trop longtemps occulté par des médias complaisants, le cas dramatique des Gamers Manchots du Pad est assurément l’un des fléaux du siècle nouveau.
Ramburger ose briser l’omerta, avec un témoignage courageux qui montre combien il est difficile de poser des mots sur un handicap honteux. Le nom de l’intervenant a été modifié pour préserver son anonymat.
« Je m’appelle Tonio LaMoule, j’ai 40 ans. Mon histoire est banale, elle est vécue par des dizaines de milliers de Joueurs dans le monde. Si je parle aujourd’hui c’est pour aider celles et ceux qui sont dans la détresse.
Tout a commencé au début des années 90, avec Street Fighter. Dans les salles d’Arcade je me mangeais branlée sur branlée face à l’ordinateur, j’ai perdu beaucoup de pièces de 5 francs à l’époque. Puis le cauchemar a continué chez des amis, sur les consoles de salon. Je me faisais défoncer quelque soit le personnage que je choisissais, parfois même en jouant contre des enfants. Je me souviens notamment d’une partie de Dead or Alive sur PlayStation, après avoir perdu mon 10e match d’affilée contre mon petit neveu j’ai tenté de lui faire avaler mon Pad. C’est là que j’ai compris que j’avais un gros problème de coordination Tête-Main. J’ai décidé de décrocher des jeux de Baston.
Mais en 2008 Street Fighter IV a réveillé mes vieux démons. J’ai replongé et en cachette de ma famille et de mes amis je me suis procuré le jeu. La soirée qui a suivi reste à jamais gravée dans ma mémoire : un enchaînement ininterrompu d’humiliations Online et de déculottées en solo, pour finir en larmes, vaincu, les doigts en sang à force de tenter de réaliser ces maudits arc-de-cercle sur la manette. »

Comments

There are currently no comments on this post, be the first by filling out the form below.

Speak Your Mind

*