Pub du grenier: Polisson Nippon

Geisha
Pub Tomahawk, Novembre 1990 (cliquez pour agrandir)

Lorsqu’un jeu se découpe en chapitres intitulés « Exciter », « Pénétrer » ou « Jouir » et que le méchant se nomme Dragon Lubrique, on sait immédiatement qu’on n’est pas chez les Pokémons. Geisha, des coquinous du studio Tomahawk, est une aventure érotique prenant la forme d’une enquête sur la disparition d’une jeune femme dans le Japon des années 90. Le héros va devoir résoudre énigmes gentillettes, puzzles simplets et séquences arcade basiques pour accéder aux images chaudes promises.
Pas de quoi frétiller de la glotte, au final, mais en ces années où l’internet n’existait que pour les militaires et les universitaires américains, Geisha promettait de se rincer l’œil à peu de frais tout en évitant de se taper la honte devant le libraire en achetant un Newlook (ça sent le vécu).

Comments

There are currently no comments on this post, be the first by filling out the form below.

Speak Your Mind

*