Pub du grenier: Nouvelle dimension

Pub Sierra, Septembre 1999 (cliquez pour agrandir)

Rien ne se créé, tout se transforme. Il suffit parfois d’un rien, un subtil décalage dans la manière de faire, pour renouveler un concept qu’on croyait bouffé jusqu’à la moelle.
Prenez le Real-Time Strategy, par exemple. Faut-il être inconscient pour s’aventurer dans un genre peuplé d’illustres prédécesseurs tels que Dune II, Warcraft, Total Annihilation et Starcraft ? Inconscient peut-être, complètement con sans doute, sauf si comme les agitateurs de Relic Entertainment vous avez une idée subversive entre les oreilles : ajouter la 3e dimension au champ de bataille. D’un coup le stratége entrevoit les possibilités et s’évanouit tant l’émotion est intense.
Homeworld entre par la grande porte dans la famille des RTS, d’autant plus qu’il bénéficie de forts jolis atours et d’un scénario ambitieux façon Space Opera belliqueux. On y contrôle un gargantuesque vaisseau-mère, à la fois centre de production d’unités et base principale, depuis lequel on constitue sa flotte de Corvettes, Frégates et Destroyers. Armada qui viendra par la suite, dans un majestueux ballet savamment chorégraphié, à bâbord, à tribord, par devant, par derrière, d’en haut, d’en bas, défoncer la cramouille adverse.

Comments

There are currently no comments on this post, be the first by filling out the form below.

Speak Your Mind

*