Pub du grenier: Loin du nombril

Pub Electronic Arts, Février 1999 (cliquez pour agrandir)

Quittons un instant le bout de nos chaussures et levons les yeux vers l’infini et au delà. Abandonnons la Terre aux mesquins du quotidien, partons à l’aventure dans le cosmos ! Le Sieur Sid Meier n’est pas la moitié d’un génie, oh que nenni ! Lorsque l’homme responsable de Civilization vous propose son nouveau 4 X (Explore, Expand, Exploit, Exquilrestedesnouilles?), on se tait et on joue. Départ pour Alpha Centauri, où l’on vous demande rien moins que d’assurer l’avenir de l’Humanité, si possible heureux et prospère pour au moins 10 générations. Ça fait du taf.
Evidemment le jeu remporte des trophées à profusion, et pas seulement pour ses mécaniques de gameplay imparables. On lui trouve également un petit goût de message métaphysique Kubrickien à la « 2001, l’Odyssée de l’espace », ce qui ne gâche rien. Oui, le jeu vidéo peut ouvrir l’esprit. A bon entendeur.

Comments

There are currently no comments on this post, be the first by filling out the form below.

Speak Your Mind

*